Tutti a casa


Tutti a casa (1960)

VF: La grande pagaille

Réalisateur : Luigi Comencini
Scénaristes: Age & Scarpelli, Commencini

Acteurs:
Alberto Sordi – Lt. Alberto Innocenzi
Eduardo De Filippo – Signor Innocenzi
Serge Reggiani – Ceccarelli
Martin Balsam – Sergente Fornaciari

Histoire: Après la signature par l’Italie de l’armistice avec les alliés en 1943, Mussolini destitué, les allemands, alliés de la veille, sont devenus des ennemis. Sous le coup du changement de camp, le lieutenant Innocenzi (Alberto Sordi), ne sachant où trouver sa hiérarchie, tente de rassembler ses hommes qui s’enfuient lors du passage sous un tunnel… Pour tout acolyte, il récupère un certain Cecarelli (Serge Reggiani) malade d’un ulcère à qui il avait accordé une permission, ils ne se sépareront plus…

note: 8 /10

Je suis un fan quasi-inconditionnel d’Alberto Sordi. Ça ne me parait pas en parlant qu’au 15e article du site d’un film avec Albertone. La raison est que ses comédies sont souvent mieux connues et j’ai d’abord mis l’accent à ce qui est excellent sans être nécessairement bien connu du public. Cette comédie dramatique est déjà analysé sur le web francophone et je reproduit une partie d’un avis que je partage assez :

Comédie néoréaliste alternant la comédie et la tragédie de la réalité de la guerre, des déportations, des dénonciations, des fusillades, ce film est un concentré de sourire et d’émotion, le sens de l’auto-dérision typiquement italien faisant des miracles pour trouver matière à rire du grotesque de situations tragiques dans la minute suivante. Il y a de l’humain à chaque instant du film, comment les circonstances font de l’homme ordinaire enrôlé comme soldat, démotivé par la débâcle, un héros ou un lâche ou les deux en alternance, entre individualisme et générosité, mesquinerie et grandeur. Démarrant sur un ton franchement comique, le film se densifie peu à peu jusqu’à un final touchant comme la peine du lieutenant Innocenzi.

Qu’ajouter de pertinent sans trop déflorer l’intrigue et la découverte de ce classique ? C’est un film humaniste qui montre l’humain écrasé dans un contexte dur qu’il ne comprend pas. Les réactions sont variées et plusieurs cherchent un compagnon, une aide.

- Colonel, il arrive une chose incroyable… les allemands se sont alliés avec les américains !

Sordi incarne au départ un lieutenant naïf, respectueux de sa hiérarchie qui va comprendre progressivement la réalité de la guerre et sur le fascisme. Son père interprété par Eduardo De Filippo reste par opposition fidèle au fascisme malgré la débâcle. Un divorce d’analyse et d’opinion qui se traduit aussi par la fuite du fils. Le signal est fort car il représentait un peu le fleuron de cette Italie fasciste aussi bien comme lieutenant pour ses soldats que comme fils ainé et modèle pour son père. Il abandonne tout cela pour retrouver finalement sa liberté d’action et de pensée.

Image de la pochette DVD edition italienne

Le Lt. italien Alberto Innocenzi (Sordi) et un soldat allemand déserteur.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: